l\'indigné

Après PSA, c'est ta boite qui te jettera à la rue !

La santé de l'économie mondiale se dégrade 

 

Traités européens, autoritaires et austéritaires  548460_423533271041013_1729012243_n

 

Le Grand Bond en arrière - Wikipédia :

Le Grand Bond en arrière est un livre du journaliste Serge Halimi publié en 2004 (réédité en 2006) aux éditions Fayard et à paraître dans une édition poche revue et actualisée par l'auteur aux éditions Agone en octobre 2012. Le titre est un clin d'œil au Grand Bond en avant de Mao Tse-Toung.

 

 

Ce livre de 620 pages retrace l'histoire de la montée des idées « néolibérales » dans le monde d'un point de vue antilibéral. En restituant l'histoire politique et l'histoire des idées du XXe siècle, Serge Halimi explique comment le monde serait passé d'une économie où le rôle de l'État était essentiel (les politiques keynésiennes), à une économie de marché libérale.

 

 

Serge Halimi explique l'essor des idées des penseurs libéraux à travers le XXe siècle comme Friedrich Hayek ou Milton Friedman, et comment leurs idées ont pu recevoir un écho dans le monde politique conservateur américain (Ronald Reagan), puis anglais avec Margaret Thatcher, à travers des cercles de personnalités soigneusement sélectionnées[1] puis le financement d'institutions diffusant leurs idées (les think tank conservateurs[2]) par des grands dirigeants d'entreprises[3], et à travers la concentration des médias détenus par des capitaux d'entreprises privées[4].

 

 

 

 

 

Serge Halimi - Le Grand Bond en Arrière [HD] - YouTube
 
3 e tour social I : Sur ce, je vous souhaite une très bonne semaine, que les déçus du front de Gauche, du NPA, et d'EELV ayant remplis leur devoir de «  vote » et déçu par celui-ci rejoignent le troisième tour social. AL d'avril est en vente (mais pas en kiosque)  Fronts anticapitalistes : Rompre avec le capitalisme plutôt que de lui résister
 
Après PSA, c'est ta boite qui te jettera à la rue !
 
Cette année dans les secteurs industriels et tertiaires (PSA supprime 8000 emplois, air France veut supprimer 5122 emplois, carrefour pourrait supprimer 600 a 1000 emplois administratifs...) une centaine de milliers de CDI non renouvelé. Et nous oublions souvent les emplois qui disparaissent des PME et TPME.
 
La fermeture de PSA nous pend au nez
 
Dans le cadre du site d'Aulnay-Sous-Bois, l'usine une fois fermée génèrera un «  manque a gagner » qui touchera durement l'économie locale et pas seulement les entreprises de sous-traitantes de l'usine, mais les commerces, les services, etc....
 
Tout cela pour les sales gueules des capitalistes (propriétaires d'usines, d'entreprises, de terrains, de logements, etc.), qui pour maintenir leur profits, sont prêtes aujourd'hui a jeter qui gens d'hier se sont crevés au travail pour eux. Pour la survie du système qu'ils savent qu'ils ne sauveront pas, comme le prouve l'arrêt des subventions sur les usines métallurgiques, la sidérurgie et mine d'extraction de fer (grève de plus de plus de 8000 mineurs de plus de 40 mines de charbon dans le nord de l'Espagne, suite à la réduction de 64% des subventions, d'arcelor Mittal à annoncé, au cours d'un comité centrale d'entreprise, la fermeture définitive des deux hauts Fourneaux de Florange, etc....).
 
Biotech : c'est l'explosion en Europe et aux Etats-Unis !
Alors que le troisième trimestre vient de clôturer, les performances de certaines biotech ont de quoi laisser les investisseurs rêveurs. On trouve même des sociétés qui ont vu leurs cours multiplié par plus de 10 en moins de trois mois. Certes, le risque est présent dans ce secteur. Mais c'est aussi un excellent moyen pour dynamiser son portefeuille puisque dans son ensemble, le secteur procure des performances supérieures à +50% en Europe et aux Etats-Unis. C'est quatre à cinq fois mieux que pour les indices de références. Aussi, certaines biotech françaises disposant d'une faible valorisation et d'un newsflow favorable pourraient bien tirer leur épingle du jeu pour le quatrième trimestre. Cf  World Compagny : la fin de la crise?
 
 
PSA : c'est l'arbre qui cache la forêt
 
Que font les centrales syndicales ? Elles proposent une négociation avec le gouvernement sur le contrat de travail afin de sécuriser les situations personnelles des salarié-e-s. Elles ne s'opposent pas aux licenciements de masse, mais souhaitent les aménager. Elles organisent des grèves de secteurs et des journées d'action isolées alors que nous sommes tous concerné-e-s par les conséquences de la crise du capitalisme. Elles soutiennent «  l'industrie » et « les emplois » mais sans remettre en question les cadences, les risques pour la santé, les conditions de travail et de vie que nous sommes contraint-e-s d'accepter, parce que « l'industrie » vaut beaucoup plus que nous, que notre temps libre, que nos vie.
 
L'autogestion, ca fait mal ?
 
Personne ne nous parle du fait qu'une usine peut tourner sans patron-ne, que les ouvriers peuvent très bien organiser le travail et la production en fonction des besoins et non de l'offre et de la demande, en prenant des décisions collectivement.
 
C'est ce que font les ouvrier-es de Zenon en argentine en 2001, leur patron s'était barré de l'usine de céramique  parce que la revente lui rapportait plus que son activité. Alors évidemment, ils et elles dépendent toujours des matières premières achetées et de la vente de leurs produits et services aux prix du marché, mais c'est un premier pas vers la réappropriation de leur mode de subsistance.
 
Ce n'est que par l'action directe, l'autogestion,
L'entraide et la solidarité de classe
Que les exploité-es de tous les
Secteurs pourront s'extraire
Du système capitaliste
Et de l'état, son
Principale protecteur
 
Autogestion - Wikipédia :
Dans sa définition classique, l'autogestion (du grec autos « soi-même » et du latin gestĭo, « gérer ») est le fait, pour un groupe d'individus ou une structure considérée, de prendre les décisions concernant ce groupe ou cette structure par l'ensemble des personnes membres du groupe ou de la structure considérée.
Cette définition peut s'appliquer, par exemple, en France à un grand nombre d'associations.
Il existe cependant une autre définition, plus politique ; y sont intégrés d'autres paramètres avec une certaine variabilité. Ses postulats sont :

·         la suppression de toute distinction entre dirigeants et dirigés,·     
 
    la transparence et la légitimité des décisions
 
,·         la non appropriation par certains des richesses produites par lacollectivité,·         l'affirmation de l'aptitude des humains à s'organiser sans dirigeant.
 
Cette conception se construit en général explicitement contre des pratiques qualifiées de hiérarchiques, autoritaires, verticales, contre des formes de dépossession que constitueraient certains modes d'organisation. En d'autres termes, ce type d'autogestion permettrait une
réappropriation d'une forme d'organisation collective.
 
Par ailleurs, cette définition permet des pratiques d'autogestion qui ne se limitent pas au seul champ économique
http://alterautogestion.blogspot.com/ "Alter autogestion" Articles en français et certains en castillan sur l'altermondialisme, l'Amérique Latine et l'autogestion.Autogestion.coop, site sur les pratiques autogéréesSite de l'Association pour l'AutogestionCatégorie théories de l'auto-organisation sur Infokiosques 
Ils en parlent :
Daniel Mermet dans « Là-bas si j'y suis »
Ras l'front dans « Les Oreilles loin du front »Radio Libertaire est autogérée depuis 1981Radio Canut, à Lyon, est autogéré depuis sa création en 1977 

Reportage sur l'autogestion ( google)
Histoires de guerrillas au mexique - Vidéo Dailymotion
UtopLib - Utopies libertaires: LIP : reportage TV de 1973 : 1973. Fabrique horlogèreLIP(Palente, Franche-Comté). Annonce de la liquidation de l'entreprise. Les ouvrier(e)s reprennent la production à leur compte. Expérience d'autogestion. La télévision française est allée enquêter et a donné la parole aux intéressés. Vingt minutes d'histoire
 
TagTélé - Aprés la crise ; l'autogestion (vostfr)
Source
Après PSA, c'est ta boite qui te jettera à la rue ! – anarkia : « Bienvenue dans Anarkia. Mon blog a pour but d'expliquer la crise permanente » du capitalisme, ces dérives, les enjeux d'hier et de demain »



11/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres